Le pavillon 108, c'est aussi un studio de répétitions équipé à des tarifs défiant toute concurrence, associatif quoi....

2 € de l'heure par musicien ou forfait 10 heures de 30 euro.

Toutes les infos du Pavillon 108 en détails Facebook

 

Adresse: PAVILLON 108 / 108 RUE LEON JOUHAUX / 47500 FUMEL

prog: Chris: captaineab@gmail.com

          Joe: joe@after-before.org

LYSISTRATA

Créé à Saintes en 2013, LYSISTRATA, c'est l'énergie de la jeunesse, inspirée et survoltée 

Le power-trio développe un rock instrumental et stellaire où la finesse (guitare) comme la pesanteur (basse, batterie) sont de mises. Naviguant entre post-rock, noise et math-rock, leur univers prône la liberté sonique et le lâcher-prise.

Sur scène, ils tiennent le pavé, s'occupent de l'amplifier et se donnent comme si c'était la fin !!

 

DOT LEGACY

 

Mêlant des influences très variées et des techniques musicales à l’avenant, DOT LEGACY nous entraîne dans un feu d’artifice auditif où chaque morceau embarque son lot de surprises bariolées, un univers rock empli de jets psychédéliques, neuf et enthousiasmant

THE SUNVIZORS

D’un reggae sincère, aux influences Trip-Hop, The Sunvizors dévoile une production rayonnante, porté par une chanteuse dotée d’une authentique personnalité et à la voix à la fois rocailleuse et douce.

Il est comme ça des courriers que l’on attend pas, de groupes que l’on ne connait pas et qui dès la première écoute de leur opus ne laisse certainement pas vos oreilles insensibles, mais vont encore plus loin en vous procurant une certaine émotion…

The Sunvizors est un groupe originaire de Vannes, sud Bretagne, composé de Noj à la basse, Aleks à la Batterie, JC Wobble aux claviers et sampleurs, Nino à la guitare et aux samples et Joy D. à la guitare et au chant !

Dès les premières notes de « Colors » ouvrant sur le titre éponyme à l’album on plonge dans un Reggae mêlé de sonorités Dub, Trip-Hop, Soul et Électro-Pop, qui n’est pas sans nous rappeler certaines périodes de Zenzilé. Et cette référence n’est pas hasardeuse, car les deux featurings de « Colors » sont tout simplement Jamika Ajalon et Jay Ree, deux artistes partageant la scène et les pistes d’enregistrement avec le groupe angevin …

Ce qui me touche le plus sur « Colors » c’est cette voix, cette superbe voix de Joy D., à la fois douce et tendre et en même temps rocailleuse à souhait pour résonner dans notre intérieur et porter un message engagé et authentique !

Chaque titre porté par une rythmique puissante et des mélodies chaloupantes est dubbé avec précision, juste ce qu’il faut pour nous entrainer dans un univers à la fois planant et percutant !

Mais surtout quand après plus de 40 minutes arrivent les dernières notes de ‘Sunny Music‘ avec son refrain nous rappelant à Serge Gainsbourg, alors une seule envie vient à moi !!…. Recommencer par le début, PLAY IT AGAIN !!…

 

PAÏAKA

Alive Anyway ? Vivant quoi qu’il arrive ! On aura rarement clamé aussi fière maxime, tant l’énergie communiquée par les clermontois se retrouve intacte sur ce premier album, longuement mûri au gré des concerts (beaucoup…) et d’un inépuisable enthousiasme, cultivé en terre arverne depuis 2010.

Vertus premières d’un style qui pardonne peu l’hypocrisie, l’ouverture et le partage défendus par Païaka ont depuis longtemps franchi les frontières, en s’exportant en France comme en Europe au cours de plus de 150 concerts. En 2012, Red dévoile les racines d’un son roots original, premier EP prélude à une belle tournée européenne. L’année suivante, fruit d’un travail inlassable, le groupe
décroche la finale française de l’European Reggae Contest, et arpente les salles et festivals en compagnie d’artistes prestigieux (Ziggy Marley, Alpha Blondy, Clinton Fearon, The Abyssinians, Alborosie…).

 

Hébergé par la Coopérative de Mai, solidement structuré au coeur de Flower Coast, label esthète et intègre créé avec plusieurs artistes clermontois (Redder Than Red, EP psychédélique remixé par The Dub Shepherds témoigne de cette unité en 2014), Païaka se nourrit de rencontres et d’influences au pluriel, et se forge jour après jour une identité remarquable, entre reggae énergique et roots aérien. Une recette originale résolument moderne retrouvée intacte sur Alive Anyway, album dansant et chaleureux, subtile alchimie d’harmonies délicates et de rythmiques impeccables, parsemées d’un brin de dub ou ouvertement tournées vers les constructions jazz ou rock. Côté textes, dans la plus pure tradition, on cultive un discours salvateur et sincère, suffisamment rebelle pour secouer les consciences et élever l’Homme, pièce maîtresse d’un album riche et puissant.

Le premier extrait Like A Candle et son clip qui fait le buzz sur le web est disponible depuis le 24 Novembre. Ce single clippé a ainsi posé la première pierre de la sortie d’un album attendu. Vivre sans regret, sans peur et de la manière dont on le souhaite… Face au miroir, le groupe regarde sa propre vie et la restitue, comme un défi. Un clip loin des clichés, en plan-séquence qui avance à toute allure. Vivant quoi qu’il arrive… ça ne fait aucun doute !

SAMEDI 08 AVRIL

PAVILLON 108 – FUMEL

Le 100ème !!              Prix Libre

 

Comment passer outre et ne pas être fier de son action sur le territoire en atteignant ce chiffre ?

Depuis son ouverture en 2009, l’association After Before aura réussi le pari de créer de toute pièce une vraie salle de spectacle et d’avoir organisé pas moins de 100 spectacles sur ce lieu. Alors oui, ce n’est pas non plus un record digne du Guinness Book, mais rappelons-le, l’activité du lieu se fait toujours sans salarié permanent mais grâce à une équipe de passionnés, 100% bénévoles...

C’est plus de 200 groupes qui ont été accueillis  au Pavillon 108 durant ces années et largement plus en rajoutant les évènementiels organisés au centre culturel de Fumel (Les Wampas, les Shériff…) ou ailleurs sur le territoire (La colonie de Vacances à la Pergola en 2012).

Dans cette période troublée, rappelons que l’association After Before qui gère le Pavillon 108 n’aura jamais dévié de sa route et n’aura de cesse de continuer à ouvrir ses portes à la scène émergente qu’elle que soit son origine et à la scène locale bien évidement, qu’elle que soit son niveau.

Vous avez ainsi pu voir au Pavillon 108 des groupes d’Israël, d’Autriche, d’Italie, des USA, d’Espagne, d’Angleterre, du Japon, du Mexique….des groupes émergents devenus grands, Cats on Trees, Danakil, The Banyans ou qui vont le devenir, H Burns, Naya…et bien sûr des valeurs sures Parabellum, les Shériff, le Bal des Enragés, Les Wampas….

Alors pour l’occasion, c’est une journée un peu spéciale qui s’annonce le 08 avril prochain, nous aurions pu contacter la tête d’affiche incontournable du moment pour remplir la salle et faire rayonner l’évènement sur la toile, et bien non, pour rayonner bien plus encore, nous allons nous adresser humainement au territoire, à vous, en ouvrant entièrement le lieu à partir de 15 heures à qui souhaite nous rencontrer et visiter le Pavillon.

Les artistes graffeurs Spinati et Auré Grfk referont en live la façade du Pavillon pour lui redonner les couleurs qu’il mérite et en faire un lieu visuellement incontournable.

On clôturera la journée par une série de concerts 100% scène locale car nous souhaitons faire de cette journée une rencontre humaine qui sera pour nous un tremplin pour entrer dans un nouveau chapitre de l’histoire du Pavillon 108.

 

 

Programme :

15h portes ouvertes

Graff en live de Spinati et Auré Grfk

Balances publiques

 

Apéro concert :

18h30, RBH (Reggae Beat Hungry)       Reggae world music

19h45, SEX PISTILS                                 Blues, soul

Concerts:

21h, La GUEPE ECRASEE                     punk rock

22h15, ROSE BETON                               rock alternatif
(release party pour la sortie de leur album).

23h30, CRITICAL PROJECT                   pop rock

 

 

H BURNS (26).

À l’image des plus passionnants songwriters américains « indie », comme Lou Barlow, Jay Mascis (Dinosaur Jr), Troy Von Balthazar (Chokebore) ou encore Jason Lytle (Grandaddy), H-Burns vient tout simplement de livrer l’un des plus beaux disques de pop de ces dernières années, mises en lumière, comme toujours avec une infinie délicatesse, par des invités-amis impeccables les cordes de Bertrand Belin et les claviers vaporeux de Denis Clavaizolle (Bashung, Murat, Daniel Darc)– avant d’être mixées par Rob Schnapf (Elliot Smith, Beck…) et masterisées par le grand Greg Calbi (Springsteen, Dylan, Paul Simon).

NAYA (33)
Naya est encore très jeune (16 ans), mais a étonnamment pris son temps : deux ans après la parenthèse « The Voice Kids », dont elle a été finaliste en 2014, elle  joue à la Boule Noire à Paris, est repérée par Sony Music, et sort aujourd’hui un premier EP constitué de ses cinq premières compositions.

            L’été dernier, elle a fait la tournée des festivals (Musilac, Le Big Festival...), a accompagné Jain pour cinq dates de sa tournée française. Depuis deux ans, elle compose ses propres chansons. Elle y apporte sa voix incroyablement mûre, ses airs accrocheurs, mais aussi ses idées de production et d’arrangements.

 

WAT (47)
Trio composé de guitares, voix et percussions, dont l’aventure a commencé l’été 2012.
Les compositions, entremêlent les influences blues, reggae, rock, jazz, le tout sur des textes d’inspiration libertaire, surtout en anglais.
Le résultat, c’est une musique chaude et intimiste qui, à travers la voix alto de Winny, les lignes mélodiques d’Armand et les rythmes boisés de Tibo, fait résonner avec simplicité des émotions enfouies au plus profond de nous.

FUZZY VOX (94)

 

En hommage à l’âge d’or du garage rock, le nom du groupe est une référence directe aux célèbres amplis Vox et pédales d’effets Fuzz. Du rock festif et ravageur, tel est l’esprit de ce groupe parisien de power-pop que l’on placerait à mi-chemin entre The Stooges et Supergrass.

 

 Image: Avec l'autorisation de L'Atelier Kraken

 

En 2013, le trio assure une tournée de 70 dates en France et à l’étranger, avant de sortir un premier album en septembre 2014. Produit par Pelle Gunnerfeldt (The Hives, Wampas), On Heat sort uniquement en format vinyle.

Leur second album intitulé No Landing Plan sort le 26 février 2016. Enregistré en live avec Andy Brohard et Ryan Castle (Oasis, Rolling Stones, Jet), l’album voit le jour à Los Angeles, terre de certains des héros de Fuzzy Vox : Ty Segall, Fuzz, Thee Oh Sees.

On pense tout naturellement à The Hives, Dr Feelgood ou encore Black Angels en écoutant ce disque…que dire de plus ?

 

"Quand on cite The Jam, Thee Oh Sees et Dr Feelgood comme influences principales et qu'on part enregistrer son disque à Los Angeles avec des types qui ont bossé aussi bien avec Oasis qu'avec les Black Angels, techniquement, on ne peut pas se planter. Le fait est que No Landing Plan, le deuxième album de Fuzzy Vox, est une réussite absolue." - NOISEY / VICE

 

SLIFT (31)

 

Que se passe t'il quand trois rockers se sacrifient aux dieux de la fuzz et décident d'ériger un monument sonique à l'amour de leur vie, le garage rock?
Une messe assourdissante où les deux guitares et la batterie, formation alignée, taillent des riffs répétitifs à souhait. 
Les déhanchés frénétiques et les glapissements incessant sont résolument garage, mais à l'instar des sacro-saints Thee Oh Sees de Californie, la psychédélic music des 70's (kraut et space rock en tête de file) n'est jamais loin
.

En 2013, le trio assure une tournée de 70 dates en France et à l’étranger, avant de sortir un premier album en septembre 2014. Produit par Pelle Gunnerfeldt (The Hives, Wampas), On Heat sort uniquement en format vinyle.

Leur second album intitulé No Landing Plan sort le 26 février 2016. Enregistré en live avec Andy Brohard et Ryan Castle (Oasis, Rolling Stones, Jet), l’album voit le jour à Los Angeles, terre de certains des héros de Fuzzy Vox : Ty Segall, Fuzz, Thee Oh Sees.

On pense tout naturellement à The Hives, Dr Feelgood ou encore Black Angels en écoutant ce disque…que dire de plus ?

 

"Quand on cite The Jam, Thee Oh Sees et Dr Feelgood comme influences principales et qu'on part enregistrer son disque à Los Angeles avec des types qui ont bossé aussi bien avec Oasis qu'avec les Black Angels, techniquement, on ne peut pas se planter. Le fait est que No Landing Plan, le deuxième album de Fuzzy Vox, est une réussite absolue." - NOISEY / VICE

 

SLIFT (31)

 

Que se passe t'il quand trois rockers se sacrifient aux dieux de la fuzz et décident d'ériger un monument sonique à l'amour de leur vie, le garage rock?
Une messe assourdissante où les deux guitares et la batterie, formation alignée, taillent des riffs répétitifs à souhait. 
Les déhanchés frénétiques et les glapissements incessant sont résolument garage, mais à l'instar des sacro-saints Thee Oh Sees de Californie, la psychédélic music des 70's (kraut et space rock en tête de file) n'est jamais loin
.

ESCOBAR


Un duo extrêmement déterminé, faisant le bruit d’une armée, une armée précise et décidée.
Ces deux mecs ne sont pas là pour se donner des faux airs de rock star ni pour jouer les guitars heros, c’est avec détermination qu’ils se donnent à un rock’n’roll ravageur qui sonne comme s’ils étaient trois voire quatre ! De la motivation ils t’en donnent avec générosité, pas radins les types, après l’écoute de leur disque plus rien ne t’arrête.
Caisse claire et tome basse en prennent pour leur grade, et le chanteur guitariste Rémi Lucas joue un sacré numéro, efficace et impressionnant, l’homme est habile et doté d’une voix ultra-accrocheuse. A l’écoute on se demande comment seulement deux créatures suffisent à dégager tant de détermination!
Sorte de Black Keys à inspiration bien plus rock’n’roll, ça fait penser aux morceaux les plus primitifs du Black Rebel Motorcycle Club, au rockab’ des Jim Jones Revue, au garage à réverb d’influence Ty Segall mais aussi aux atmosphères chaotiques de type Thee Oh Sees. Sauf qu’ils sont deux, très bons, alors même si ça fait penser à tout ça, ils ont un truc qu’on ne trouve nulle part ailleurs…

 

KING KONG BLUES

King Kong Blues c’est du rock’n’roll bien sale et sauvage qui veut s’inscrire dans une lignée qui va de Robert Jonhson à Jon Spencer !

Ça joue, ça transpire, et ça compte pas les kilomètres ! Une tournée Espagne / Portugal en 2015 puis Belgique / Pays-Bas en 2016, et ils ont, entre autres, partagé la scène avec les Fleshtones, Météors , Black Diamond Heavies, ou les Wampas…

 

Leur premier EP a été chroniqué dans Rock’n’Folk en ces termes : Un concept d’un minimalisme qui lorgne du coté de Jack White ou Jon Spencer en en proposant une variation francophone convaincante. Boustés par un chanteur enragé et un guitariste véloce, déflagrations punky, blues mutants et balades écorchées composent le programme des réjouissances

2016

LIVE PAVILLON 108

 

Past Shows

 

2016

Fabulous Sheep, Sweat Like an APE, Cobra, Le Bal des Enragés, Not Scientists, Michel Cloup Duo, Hiroshima Mon Amour, Les Sheriff, Kaviar Special, The Lookers, Washington Dead Cats, Crazy Dolls & the Bollocks, Datcha Mandala, Cockpit, Robert Openightmare, Rose Beton, Kylt, Galva, Capsula, Wailing Trees, RBH...

 

2015

Soviet Soviet, Lindbergh, The Sexopath, Gavlyn, Oh Blimey, Lords of Altamont, Critical Project, Olivier Depardon, Hiroshima Mon Amour, Serpettes, La Guêpe Ecrasés, Dirty Fonzy, Détritus & the Destroyers, Positive Roots Band, La Tchutchuka, Not scientists, Forest pookie, Peter Black, Alpaga, I Me Mine, Ropoporose, Peter Kernel, Magneto, Cdt Cousteau, Ultra Démon, The K, Narco Terror

 

2014

Mü, Les Naufragés, La Guêpe écrasée, Hint, Basement, Capsula, Les Wampas, Burning Heads, Les Sales Majestes, The Lanskies, Bleech (uk), Jayanah, Nosybe, Justine, the Decline, Sleep/walk, Vibronics, Weeding Dub, Noods, Extra Dry, Billy Hornet, Thelma on Fire...

 

2013

The Patriotic Sunday, Cats on trees, Reversatile, Da Krew Labo, Pharphéonix, B-side, SWY, Gravity, The Shelters, The Pelvis Douglas, The Booze, La Guêpe Ecrasée, Sleeppers, Pylone, Aspic, D911, Les Sex Pistils, Paganella, Wombo Orchestra, Los Explosivos (Mexique), Willis Drummond, Berri Txarrak, Cannibal Mosquitos, The Irradiates...

 

2012

7 Weeks, Dub Trio (USA),  Twin Twin, Bitterchupchupwelose, Microfilm, Electric Electric, Sleeppers, Basement, The Banyans, Webcam Hi-Fi, La Colonie de Vacances, Burning Heads, The Rebel Assholes, The Wackids, Zion Train (UK), Zenzile, The Hyenes, Dirty Fonzy, Goat River, Robot Orchestra, Nosybe, Poutre, Idem, Pord, Cafe Flesh, les Louise Mitchels, Mastervoice...

 

2011

The Toasters (USA), Boom Babylon, Colocks, Shaman Culture, Hiroshima mon Amour, Chokebore (USA), Mc Noodles, Salut les Anges, Brassens not dead, CharlyFiasco, Hard'ons (Australie), Gerda (Italie), Rodeo Idiot Engine, Double Nelson, Master Voice, L'Enfance Rouge, Da Krew, Fumuj, Kunamaka, Sna Fu, Slogan....

 

2010

Carusella (Israël), Openightmare, Antillectual (Pays Bas), Flying Donuts, Hellbats, Sex and Dollars, Lazy guns Brisky Japon), Human Toys, Parabellum, Detritus n destroyers, Bitterchupchupwelose, Lexicon (USA), Khod Breaker, Rageous Gratoons, Bulbul (Autriche), Uncomonmenfrommars, Grosso Gadgeto, Josh, Good Bye Diana, Papier Tigre...

 

2009

Novartone, Charly Fiasco, 1st Part, Hiroshima Mon Amour, Myguk, Vibronics (UK), Uptown Rebel, Carusella (Israël), The Hop La, Strychnine, Martin et Dubois, Aeroflot, The sexuals, Danakil, Highlights, Radio Bomb, Dupek, Randy Mandys, Dj Moule, Redbong, Psycho Mutants (Hongrie), Marvin...