Né en 2016, DONE est un trio, composé de Manu Drg (Guitar), Eva Mad (Bass) et P-L Fauny (Drum), qui assène un « rock » sous tension, prêt à tout dévaster sur son passage. Leur univers se distingue par son côté sombre, puissant et dissonant. Les voix écorchées se mêlent aux riffs de guitare entêtants et à une Basse Batterie mi Low-Fi mi Rock. 

Dans la forme, parfois dans le ton on retrouve le côté noïsy, l’urgence, la tension de Virago et encore plus de Sloy, peut-être avec une folie plus canalisée en opposition à ce dernier.

Il y a de la personnalité, de la conviction, le genre de groupe qui propulse de nouveau le son des années 90 sur le devant de la scène. L’univers de ses groupes que l’on a aimé, capable tour à tour de faire preuve de raideur avec la grimace douloureuse de côté mais aussi capable d’offrir des passages musicaux où la pression amène l’extension, le saut, le bond, le sursaut, bref un truc ferme, hérissé et dur au mal.

Bien que jeune, le groupe fait preuve d'une énorme cohésion en live en témoigne les premières partie pour TORTOISE, INSPECTOR CLUZO, MONDO GENERATOR, LYSISTRATA, POGO CAR CRASH CONTROL..

 

 MOWNO :

On a connu la région bordelaise beaucoup plus riche qu’aujourd’hui en matière d’indie rock, celui plus volontiers influencé par ce qui se passait outre Atlantique plutôt que par Noir Désir, qu’on le veuille ou non à jamais ambassadeur électrique du coin. Avec ‘Nothing More’, un premier  qui puise dans les années 70 jusqu’à celles des nineties, Done contribue avec ses moyens à ce que quelque chose change. Au menu, quatre titres souvent noise rock, parfois dissonants, souvent tendus, comme en attestent les deux extraits ci-dessous.

 

 POP NEWS :

« C’est véritablement sur scène que DONE convainc! Dixit Mickaël Choisi (chroniqueur chez POP NEWS) : ils font preuve d’une énorme cohésion. Compact, ramassé, sans temps morts mais qui confirment la capacité à DONE de couper dans le vif pour ne garder que le nécessaire, le set place le groupe comme un élément singulier de la scène noise française tout en affirmant sa puissance. Il n’y a pas de place pour la prouesse technique, l’esbroufe, pas de cavalcade folle, juste trois musiciens qui n’en rajoutent jamais et frappent juste : well done. »